Descendre la Seine à la nage en étant végétarien…

Vouloir descendre la Seine à la nage sans manger de viande, cela pourrait paraître utopique pour certains. Pour moi, rien de plus normal. En tout cas, rien de plus évident.

Lors de ma préparation avant la traversée de la Manche en 2018, j’étais suivi par une nutritionniste, qui m’avait préconisé de manger l’équivalent de 5 steaks par jour et me conseillait de boire des sodas et de manger des barres sucrés à la fin de chaque entraînement. À l’époque, je n’avais aucune connaissance en matière d’alimentation alors j’ai suivi ces conseils. J’ai été très vite dégoûté de la viande et après la traversée de la Manche j’ai complètement cessé d’en manger, d’autant plus que j’avais développé une conscience écologique et éthique au même moment. Puis, fin 2018 j’ai rencontré Marie et mon alimentation s’est très vite transformée.

J’ai commencé à fréquenter les boutiques bio. Je mangeais des fruits et légumes de saison. J’ai arrêté le lait de vache, d’un point de vue écologique et nutritif. J’ai limité ma consommation de gluten et de sucre. Ces changements n’ont pas été soudains et brutaux, ils sont arrivés au bon moment, quand j’avais besoin de tenir le coup mentalement et physiquement après avoir subi une baisse de moral après la réussite de la traversée de la Manche. Les douleurs au ventre que je ressentais après chaque entraînement se sont atténuées, j’ai gagné en vitesse, en endurance et j’ai repris confiance en moi. Depuis, je me nourris bien, de manière raisonnée, respectueuse de l’environnement et respectueuse de ma constitution.

C’est tout naturellement que j’ai pensé à Marie Sicot pour m’accompagner lors de ce projet. Elle a établit un programme que je dois suivre avant l’aventure et nous sommes encore en train de réfléchir et d’organiser le programme que je suivrai pendant les 52 jours de nage.

Ma vidéo sur le sujet:

Lors de cet entretient, elle explique en détail le programme que je dois suivre en fonction de ma constitution, de mes besoins et de mon végétarisme, je vous propose également de découvrir quelques idées de recettes simples et savoureuses qu’elle m’a spécialement conseillé de cuisiner en vue de mon aventure.

DAHL DE LENTILLES

Ingrédients:

  • 125g de lentilles corail (+ 2 volumes d’eau)
  • 1 portion de riz demi-complet
  • 1 càc d’huile de coco
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 2 pincées de curcuma
  • 2cm de gingembre frais
  • 1 pincée de cumin en poudre
  • 1 pincée de cannelle en poudre
  • 20cl de lait de coco
  • De la coriandre fraîche

Préparation:

  • Dans une casserole mettez un petit peu d’huile de coco, faites revenir l’oignon émincé ainsi que l’ail haché quelques minutes.
  • Ajoutez le cumin, le curcuma, la cannelle, le gingembre et faites revenir quelques minutes.
  • Versez l’eau, mélangez, ajoutez les lentilles corail, mélangez.
  • Couvrez et laissez cuire environ 12 minutes à feu doux. Salez en fin de cuisson
  • Ajoutez le lait de coco. Laissez mijoter 3 minutes.
  • Rectifiez l’assaisonnement et dressez.
  • Parsemez de coriandre.
  • Accompagnez votre Dahl d’une portion de riz semi-complet.

Cette recette simple aux saveurs indiennes s’adapte parfaitement à mes besoins en tant que sportif. En effet, l’association d’une légumineuse, ici les lentilles, à une céréale, ici le riz, m’apporte le bon apport en protéine végétale. Plus besoin de manger de viande!

SMOOTHIE AVANT L’ENTRAÎNEMENT

Ingrédients:

  • 1/2 banane
  • 2 dattes
  • 1 dose de protéine de chanvre
  • 1 càc de beurre de cacahuète
  • Du lait d’amande

Préparation:

Mélangez le tout au blender. Dégustez.

Avec ce smoothie légèrement sucrée, j’ai les forces qu’il faut pour m’entraîner!

PETIT-DEJEÛNER PROTÉINÉ

Ingrédients:

  • Un yaourt brebis (ou un yaourt végétal)
  • Graines de chia ou de chanvre
  • 1 banane
  • Une poignée de fruits rouges
  • Mélange d’oléagineux: amandes, noix de cajou, noisettes, noix…
  • 1 filet d’huile de germe de blé

Préparation:

  • Mélangez tous les ingrédients dans le yaourt. Savourez.

Ce petit-déjeuner m’apporte les protéines dont j’ai besoin grâce aux oléagineux et au fromage de brebis mais aussi une dose d’oméga 3, essentiel pour mon développement musculaire, grâce à l’huile de germe de blé (à retrouver dans les boutiques bio).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :